Accueil / Histoire / Le Moyen-Âge / La restauration du pouvoir royal en France de 937 à 1314

Le Moyen-Âge

La restauration du pouvoir royal en France de 937 à 1314

La France des Capétiens

La France des Capétiens de 987 à 1328

Les Capétiens sont l'une des dynasties les plus importantes de l'histoire de France, régnant de 987 à 1328. Voici un résumé de leur règne, mettant en lumière leurs principales contributions et les événements marquants :

Frise de la dynastie des Capétiens 

🖜 Tu peux déplacer la frise 🖝

Le règne des Capétiens : La dynastie des Capétiens a commencé avec Hugues Capet, qui est devenu roi en 987. Cette dynastie a joué un rôle crucial dans la consolidation du pouvoir royal en France.

Les relations féodales : Pendant cette période, la France était caractérisée par un système féodal complexe où les seigneurs locaux avaient une grande autonomie, et le roi devait composer avec eux pour maintenir l'ordre et exercer son autorité.

Les croisades : Entre le XIe et le XIIIe siècle, la France a participé activement aux croisades, des expéditions militaires en Terre sainte. Ces croisades ont eu un impact sur la société et la politique en France.

L'essor des villes et du commerce : Au cours de cette période, on a assisté à un certain développement des villes et du commerce en France, ce qui a contribué à des changements économiques et sociaux.

La crise du XIIIe siècle : Vers la fin de cette période, la France a connu des défis tels que la guerre et les problèmes économiques, contribuant à ce que certains historiens appellent la "crise du XIIIe siècle".

Les réalisations des Capétiens : Hugues Capet, Philippe Auguste, Louis IX et Philippe le Bel.

Hugues Capet 

1. Hugues Capet (987-996)

- Consolidation du pouvoir royal
Hugues Capet a contribué à renforcer le pouvoir royal en établissant une dynastie solide. Cependant, son autorité était initialement limitée par la puissance des seigneurs féodaux.

Philippe Auguste 

2. Philippe Auguste (1180-1223)

- Renforcement de l'autorité royale
Philippe Auguste a réussi à consolider le pouvoir royal en affaiblissant les grandes maisons féodales, notamment en remportant des batailles cruciales comme la bataille de Bouvines en 1214.
- Expansion territoriale
Il a étendu le territoire royal en récupérant des terres du domaine royal et en participant à la Troisième Croisade.
- Réformes administratives
Philippe Auguste a également entrepris des réformes administratives pour renforcer l'appareil d'État et améliorer la collecte des impôts.

Louis IX 

3. Louis IX (1226-1270), également connu sous le nom de Saint Louis

- Justice et piété
Louis IX est réputé pour sa piété et son sens de la justice. Il a promulgué des lois équitables et a été canonisé en raison de sa vie pieuse.
- Croisades
Louis IX a mené deux croisades en Terre sainte (la Septième et la Huitième) qui n'ont pas été couronnées de succès.

Philippe Le Bel 

4. Philippe le Bel (1285-1314)

- Centralisation du pouvoir
Philippe le Bel a poursuivi l'œuvre de ses prédécesseurs en renforçant la centralisation du pouvoir royal. Il a créé des institutions administratives plus efficaces.
- Conflits avec l'Église
Philippe le Bel a eu des conflits avec l'Église, notamment avec le pape Boniface VIII, en ce qui concerne la question de la taxation du clergé.
- Expulsion des Juifs et arrestation des Templiers
En 1306, il a ordonné l'expulsion des Juifs du royaume de France. L'année suivante, il donne l'ordre d'arrêter tous les Templiers et donne tous leurs biens à l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Ces monarques capétiens ont joué des rôles cruciaux dans la consolidation et le renforcement du pouvoir royal en France, participant à des conflits militaires, mettant en œuvre des réformes administratives et contribuant à l'expansion territoriale du royaume. Leurs actions ont eu un impact significatif sur la formation de l'État français médiéval.

Agrandissement du Territoire

Bouvines 

Bataille de Bouvines (1214)

- Contexte
Philippe Auguste (Philippe II) a remporté la bataille de Bouvines en 1214. Cette victoire a été cruciale pour consolider le pouvoir royal en France et affaiblir les prétentions des maisons féodales et notamment du Saint Empire romain germanique.
- Impact
Cette bataille a renforcé la position de Philippe Auguste en tant que monarque puissant et a contribué à l'expansion territoriale du royaume de France.

Administration du Royaume

sénéchal 

Baillis et sénéchaux

- Bailli
Un bailli était un représentant du roi chargé de l'administration et de la justice dans une région ou une circonscription. Il était responsable de la collecte des impôts, de l'application des lois royales et du maintien de l'ordre.
- Sénéchal
Un sénéchal avait des fonctions similaires à celles d'un bailli, mais il était généralement responsable d'une région spécifique, souvent dans le sud de la France.

Institutions Politiques

états généraux 

États généraux de 1314

- Contexte
En 1314, Philipe Le Bel réunit les états généraux (une réunion où sont représentés les seigneurs, le clergé et le peuple) pour y faire reconnaître son pouvoir. On y traita des questions financières, notamment la crise économique et fiscale.
- Composition
Les états généraux comprenaient des représentants des trois ordres : le clergé, la noblesse et le tiers état (la population non noble). C'était une tentative de consultation représentative sur les questions importantes du royaume.
- Limitations
Bien que les états généraux aient eu une influence sur certaines politiques, leur rôle était souvent consultatif, et la monarchie restait largement absolue.


Réformes Financières

écu 

Écu de Saint-Louis

- Louis IX (Saint Louis)
Pour financer ses expéditions militaires et ses projets de construction, Saint Louis a introduit l'écu, une monnaie d'or. Cela a contribué à renforcer l'économie du royaume et à stabiliser la monnaie.

Ces mesures, qu'elles soient militaires, administratives ou économiques, ont toutes contribué à renforcer le pouvoir royal en France, à étendre son territoire et à consolider son autorité. Les baillis, sénéchaux, états généraux et réformes financières étaient des éléments clés de l'administration et de la gouvernance de la monarchie capétienne.

EXERCICES